Constellation du Petit Lion

Catalogue NGC :

 

NGC 3254 SN 2019np

Cette constellation a été introduite par l’astronome polonais Johannes Hevelius vers 1660 (dans un ouvrage publié en 1690, après sa mort) pour combler un espace entre la Grande Ourse et le Lion (un peu comme celle du Petit Renard)

 

La constellation est encadrée par deux constellations très facile à identifier, la Grande Ourse au nord, et le Lion au sud. Elle se situe sous les trois petites paires d'étoiles qui forment les pattes de la Grande Ourse, les « sauts de gazelle ».

La définition actuelle des contours du Petit Lion l’ayant privé de son étoile α selon la désignation de Bayer, l’étoile la plus brillante de la constellation est désormais 46 Leonis Minoris, également connue sous le nom de Praecipua, du latin « chef ». Il s’agit d’ailleurs du seul exemple d’étoile désignée uniquement par son numéro de Flamsteed qui soit la plus brillante d’une constellation.

 

Il s’agit d’une géante orange, de magnitude apparente 3,79, 8,2 fois plus grande que le Soleil.

Page créée le 15/02/2019