Constellation du Cancer

Catalogue NGC :

 

NGC 2535 NGC 2536, un couple en pleine crise de la quarantaine 

La constellation du Cancer (le Crabe), extrait de l'Atlas céleste d'Alexander Jamieson - 1822
La constellation du Cancer (le Crabe), extrait de l'Atlas céleste d'Alexander Jamieson - 1822

Cette constellation était appelée la Tortue par les Babyloniens ou le Scarabée par les Égyptiens, 4 000 ans avant notre ère.

2 000 ans avant notre ère, elle fut appelée le Crabe. Son nom grec καρκινος, karkinos fait plutôt référence à une écrevisse, terme repris en français par Diderot dans son encyclopédie. 

Cette origine semble à rapporter au fait qu'il y a 20 siècles, le soleil y atteignait son équinoxe avant de commencer à décliner. Par analogie avec la démarche à reculon du crabe, les Chaldéens lui 

Les Grecs l'appelaient "La porte des hommes", car selon eux, c'est par cette constellation que les âmes venaient prendre possession des corps à la naissance. Elle était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

Dans la mythologie grecque, cette constellation représente représente le crabe géant qui a attaqué Hercules lors du deuxième de ses travaux qu'il effectuait en pénitence pour avoir tué sa famille. Il fut envoyé par la déesse jalouse Héra pour contrecarrer Hercule alors qu’il combattait le serpent d’eau Hydra, mais il le tua avec son gourdin. Il sera ressuscité par Poséidon en monstre géant pour servir son armée. Pour ses efforts, à sa mort il fut envoyé par Héra dans la voûte céleste afin d'y briller éternellement.

 

Le Cancer dans l'Uranographia de Johannes Hevelius (1960).

 

On y retrouve le concept de l'écrevisse.

Un essaim de météores y est associé, les delta-Cancrides, actif du 1 au 24 janvier.

Page créée le 26/01/2019