NGC 5523, une galaxie isolée, vraiment ?

Voici un petite galaxie spirale de la constellation du Bouvier de magnitude 12.20.

NGC 5523 Jean-Brice GAYET

Acquisitions le 16 mai 2018. Nerpio.

 

C11 Edge HD, Paramount ME, ATIK 4000 MM

 10 x 150 s de pose avec filtre L

10 x 150 s de pose avec filtre R

10 x 150 s de pose avec filtre G

10 x 150 s de pose avec filtre B

Traitement Pixinsight

NGC 5523 Jean-Brice GAYET

Située à quelque 67 millions d'années-lumière, NGC 5523 est une galaxie isolée spirale de type tardif normal. Avec une masse stellaire d'environ 10 milliards de masses solaires, elle est séparée de sa voisine la plus proche par plus de 3 millions d'années-lumière.

 

Les études antérieures de NGC 5523 n'ont trouvé aucune preuve d'interaction avec les objets environnants au cours des deux derniers milliards d'années, ce qui a permis aux scientifiques de la considérer comme galaxie isolée.

 

Jusqu'à récemment, il était admis que NGC 5523 était un exemple de galaxie isolée dont l'évolution n'avait pas été influencée par d'autres objets. Cependant, une étude de 2016 a montré que l'isolement de NGC 5523 pourrait être dû à des fusions mineures passées avec des galaxies de faible masse environnantes. Sa structure interne complexe , son isolement global et sa structure externe homogène, sont très probablement la résultant de fusions avec ses plus proches voisins: un "processus d'isolement par annexion".

NGC 5523 Jean-Brice GAYET

Une étude en détail la structure de NGC 5523 par des images du Spitzer Space Telescope de la NASA, du Sloan Digital Sky Survey (SDSS) et du télescope WIYN de 3,5 m en Arizona en multi-bandes ont permis de distinguer une structure de type renflement nucléé noyé dans un disque en spirale. 

 

Les chercheurs ont constaté que ce renflement est décalée d'environ 6000 années-lumière par rapport à une zone à minimum de luminosité stiuée au centre du disque interne optiquement brillant. Ce décalage serait l'un des indicateurs des interactions passées.

 

Par ailleurs, on peut voir un courant de marée traversant le plan du disque interne, ce qui va dans le sens d'une fusion récente.

Source :

 

Leah M. Fulmer, John S. Gallagher III, Ralf Kotulla " NGC 5523: An Isolated Product of Soft Galaxy Mergers?"  A&A 598, A119 (2017)

Page créée le 19/05/2018

Modifiée le 28/01/2019